« Comment l’e-réputation des candidats peut influencer les recrutements ? »

Je pense et cela est même une certitude pour moi que l’e-réputation a une véritable influence sur les choix de recrutement, car de plus en plus de recruteurs étudient vos profils sur les réseaux sociaux. En effet, sans que l’on ne le sache ou du moins que certains l’omettent, nos profils sont épiés par les recruteurs. Ils analysent le contenu que l’on publie sur Facebook, Linkedin, les blogs personnels, les commentaires dans les forums et bien d’autres choses. C’est pourquoi, il faut être vigilant sur les types d’informations  que l’on souhaite rendre publics.

Vous vous demandez certainement pourquoi est-ce que les recruteurs analysent nos profils sur les réseaux sociaux?

Tout d’abord, cela leur permet de voir et d’analyser vos valeurs, vos comportements ainsi que les softs kills, au travers des likes que vous pouvez mettre sur les réseaux sociaux, les groupes dans lesquels vous pouvez être membre, les courants de pensées que vous suivez, vos hobbies, ….   L’intérêt de ces recherches consiste à déceler certaines passions et compétences qui peuvent être cachées. Ces éléments peuvent être très importants en fonction des postes recherchés (Exemple : Le blog montre de façon implicite les qualités rédactionnelles et communicatives). Les habitudes du recrutement ont évolué, les acteurs du recrutement ne font plus uniquement confiance à nos CV. Ils souhaitent apprendre plus en profondeur les futurs profils choisis.

Capture d_écran 2017-07-08 à 18.07.08

Un constat est sûr c’est qu’aujourd’hui  plus de la moitié des recruteurs tapent le nom du candidat sur GOOGLE afin de trouver des informations plus approfondies et par la même occasion de voir ce qui ressort en premier lorsque le nom est tapé.

Les traces que nous laissons aujourd’hui sur Internet, sont devenues indirectement la base de cette technique de recrutement appelé : « le sourcing ». Une chose à changer : les recruteurs maintenant partent à la chasse aux talents plutôt que d’attendre que ces derniers viennent à eux.

Le « sourceur » va finalement avoir un rôle de « pisteur » d’e-réputation, c’est-à-dire que ce dernier va remonter toutes les informations que vous auriez laissées par volonté ou par omission dans l’objectif de dénicher les meilleurs talents.

Ensuite, ces diverses recherches effectuées permettent une vérification immédiate des informations personnelles renseignées sur le CV. Le réseau professionnel « LinkedIn » aide les recruteurs à analyser plus en détail les missions effectuées,  car à la différence du papier, Internet permet de s’exprimer plus en profondeur. L’objectif majeur de ces recherches consiste avant tout à en apprendre plus sur le parcours du candidat.

Pour finir, cela aide aussi  à voir si vous correspondez bien aux valeurs de l’entreprise.

Cependant, cette e-réputation marche dans les deux sens. Cela veut dire que l’entreprise doit être attentive sur les supports qu’elle utilise mais aussi sur la communication employée. Les candidats vont maintenant  sur Internet pour rechercher  les informations qu’ils souhaitent des entreprises. Dans certains cas, ils n’hésitent pas à prendre contact avec des employés pour se faire une idée des conditions de travail de l’entreprise, du climat social, etc…

Cette e-réputation s’appelle la marque employeur, devenue très regardée par les candidats. Le conseil que je puisse donner aux entreprises est d’effectuer des mises à jour hebdomadaires sur les informations qu’elles communiquent car une information erronée montre tout de suite une image défavorable.

De nombreux sites de classement d’entreprises apparaissent sur la Toile comme Glassdoor où il est possible de laisser des commentaires sur la société dans laquelle on travaille. Je pense qu’il faut mobiliser ses collaborateurs sur cette marque employeur qui est aujourd’hui devenue un critère de sélection pour les candidats. Pour illustrer ceci, il faudrait les inciter à écrire des commentaires positifs.

Une e-réputation est plus difficile à gérer pour les sociétés que pour une personne puisque celle des entreprises est plus vite ancrée et difficile à changer dans les perceptions que celle de l’individu.

Des exemples simples de choses à gérer impeccablement :

  • « Processus de recrutement, tenir informer tous les candidats lorsque le poste a été pourvu. »
  • « Proposer un accompagnement et un suivi régulier des employés de votre entreprise.  »
  • « Faire le maximum pour que l’atmosphère de travail soit au top »

Un mot d’ordre pour résumer cet article : Restez toujours vigilant !

 

Par Alix Boudignat 

Alix Boudignat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s